Touché par la maladie

Vous êtes atteint par la maladie, l’un de vos proches vit cette épreuve…
L’Église se met au service de ceux qui vivent cette souffrance.

P1120315 - Copie« L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. » (Jc 5,14)
« Le malade atteint par l’épreuve de la maladie et luttant contre elle, est aidé de multiples manières par son entourage, le personnel soignant, et la communauté chrétienne. Parmi ces gestes d’aide et de soutien, des signes particuliers lui sont proposés, qui attestent d’une manière spéciale l’amour de Dieu pour lui et agissant en lui : les sacrements. » (rituel du sacrement des malades)

P1120356 - CopieLe sacrement des malades

Pour les personnes qui souffrent d’une maladie grave ou des faiblesses du grand âge.
Ce sacrement est un soutien spirituel pour traverser l’épreuve dans une plus grande paix. Il unit le malade aux souffrances vécues par Jésus. Les proches, présents lors de cette célébration, manifestent ce soutien et cet amour.
Le sacrement des malades est célébré avec toute la communauté au cours d’une messe paroissiale ou à domicile en cas de nécessité.
Ce sacrement peut être demandé par la personne malade, aidée si besoin par sa famille ou son voisinage (lien pour solliciter la paroisse).

Le groupe « Visite et Communion » P1120003

Ce service s’adresse aux personnes empêchées de participer à la vie paroissiale par la maladie, même passagère, un handicap ou le grand âge, et qui désirent recevoir la visite d’un membre de la communauté, la communion eucharistique à domicile et garder ainsi le lien avec la communauté paroissiale. Des paroissiens sillonnent le quartier pour apporter lumière et réconfort à ceux qui ne peuvent plus quitter leur domicile (plus de renseignements sur le tract joint).

Des prêtres au service des malades

« Les prêtres se souviendront que leur charge leur fait un devoir de visiter les malades et de leur apporter soutien » (rituel du sacrement des malades).
Un « prêtre s’use lorsqu’il ne sert pas ». Pour recevoir les sacrements, particulièrement le sacrement des malades ou vous confesser, vous pouvez solliciter un prêtre de la paroisse qui se rendra à votre chevet ou à celui de vos proches en souffrance.