Dimanche 18 novembre 2018 : Journée mondiale des Pauvres

« Au terme du Jubilé de la Miséricorde, j’ai voulu offrir à l’Église la Journée Mondiale des Pauvres, signe concret de la charité du Christ pour ceux qui sont le plus dans le besoin. Aux autres Journées mondiales instituées par mes Prédécesseurs, s’ajoute celle-ci.  »

Une nouvelle Journée mondiale

En novembre 2016, à la suite du pèlerinage Fratello à Rome, qui concluait l’année de la Miséricorde, le Pape François a décrété une Journée Mondiale des Pauvres. La première édition a eu lieu l’année dernière.

Cette année, le pape François, dans son message pour la Journée mondiale des Pauvres, a donné comme thème une citation d’un psaume : « Un pauvre crie, le Seigneur entend ». Voici un extrait de son message, dont vous pouvez retrouver l’intégralité ici :
« Les pauvres sont les premiers capables de reconnaître la présence de Dieu et de témoigner de sa proximité dans leur vie. Dieu demeure fidèle à sa promesse, et jusque dans l’obscurité de la nuit, la chaleur de son amour et de sa consolation ne fait jamais défaut. Pour que les pauvres sortent de leur condition dégradante, il leur faut percevoir la présence de frères et de sœurs qui s’occupent d’eux, et ouvrant la porte de leur cœur et de leur vie, les considèrent comme des amis et des familiers. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons découvrir «la force salvifique de leurs existences» et «les mettre au centre du cheminement de l’Église» »

A Paris

A Paris, la Journée mondiale des Pauvres se déroulera en fait sur 3 jours :

    • Vendredi 16 novembre : veillée de prière présidée par Mgr Aupetit à la Basilique du Sacré Cœur
    • Samedi 17 novembre : « Portes ouvertes de la Solidarité » dans les 5 vicariats du Diocèse avec des « paroisses pivots » : Saint-Hippolyte est la « paroisse pivot » de l’Est parisien.
    • Dimanche 18 novembre : Journée paroissiale

Le témoignage d’une participante / organisatrice de l’année dernière à Saint-Hippolyte

« Dimanche dernier, à l’appel du pape François, nous nous sommes retrouvés très nombreux pour un repas partagé dans le cadre de la journée de la lutte contre la pauvreté. Des invitations avaient été lancées par les uns ou par les autres (Secours Catholique, Saint-Hippolyte, en particulier le Petit Café, le bouche à oreilles…). Quel bonheur de voir arriver de nombreuses personnes dont certaines, un peu gênées au départ mais très vite à l’aise, ne connaissant pas la paroisse, invitées par une « dame rencontrée dans la rue », ou par une autre qui distribue des « habits », accueillies par de beaux sourires, et en particulier par ceux d’une très jeune fille (8 ans) qui vient avec sa maman aider au Petit Café… Ainsi, Michel un accueilli du Petit Café a participé en apportant deux tartes : une bonne manière de nous rappeler qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir ! L’apéritif était servi par des jeunes venus en grand nombre, et à la cuisine une équipe efficace et joyeuse s’affairait, veillant à ce que tous les convives soient rassasiés et contents. Des contacts se sont noués dimanche, que ce bel élan se poursuive et s’amplifie ! »