Dimanche 29 octobre 2017 : Après-midi œcuménique

« Qu’ils soient un comme nous sommes un » (Jn 17, 21)

Ce 31 octobre, les chrétiens luthériens fêteront les 500 ans du lancement de la Réforme protestante. Travaillé par les questions du péché et de la grâce, le moine allemand Martin Luther a fini par tirer de son exigence spirituelle l’impossibilité de rester en communion avec l’Église apostolique et romaine.

Catholiques et protestants

En septembre 2011, c’est le pape Benoît XVI qui est venu en Allemagne sur les pas de Luther, ravivant cette exigence spirituelle et ce qu’elle nous lance toujours aujourd’hui comme défi : « nos fautes sont-elles vraiment si petites ? Le monde n’est-il pas dévasté à cause de la corruption des grands, mais aussi à cause de celle des petits, qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts ? (…) Non, le mal n’est pas une bagatelle. Et il ne pourrait être aussi puissant si nous mettions Dieu au centre de notre vie. La vraie question est : quelle est la position de Dieu à mon égard, comment je me situe, moi, devant Dieu. Cette question brûlante de Martin Luther doit devenir de nouveau, et certainement sous une forme nouvelle, également notre question. Je pense que c’est là le premier appel que nous devrions entendre dans la rencontre avec Martin Luther. »

À Saint-Hippolyte

A l’occasion de ce 500ème anniversaire, notre paroisse et le groupe œcuménique des 5ème et 13ème arrondissements organisent un événement dimanche 29 octobre 2017 (14h – 17h, salle 27).

Au programme :

projection du DVD de l’émission Kaïros du dimanche 3 septembre 2017 : « Réformes, l’angoisse de la mort face au salut. »

intervention du pasteur Laza Nomenjanahary (paroisse luthérienne Trinité/Saint-Marcel), suivie d’un débat : « Que dirait Martin Luther du message de Jésus-Christ aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui ? »

intervention du père Maurice Fourmond : « Quelle espérance pouvons-nous, chrétiens réunis, porter au monde ? »

L’après-midi se terminera par une prière et un verre de l’amitié.