Du 12 janvier au 17 février 2015 : temps ordinaire de l’Eglise ?

Les 4 couleurs du temps liturgiqueDu Baptême du Seigneur à la veille du mercredi des Cendres, l’Eglise se revêt de vert et retrouve le temps liturgique ordinaire.IMG_7277

Comment se déroule une année liturgique ?

L’année liturgique propose aux chrétiens de revivre l’ensemble de l’histoire du salut et de la vie du Christ, au cours d’une année.
Elle reprend les événements principaux de la vie du Christ : sa naissance (Noël) sa mort et sa résurrection (Pâques), le don de l’Esprit (Pentecôte).
Elle invite les chrétiens à accueillir Dieu dans leur vie et à rester tendus vers la venue du Royaume. Elle déploie sur une année, ce que nous affirmons à chaque messe : « Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta Résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire ».
Elle commence le 1er dimanche de l’Avent quatre semaines avant Noël. Elle s’achève avec le dimanche du Christ roi (un des derniers dimanches du mois de novembre).

Temps liturgiqueElle se divise en plusieurs périodes :

  • Temps de l’Avent (4 semaines)
  • Temps de Noël et de l’Épiphanie, de la fête de  Noël au baptême du Christ
  • Le temps ordinaire débute au baptême du Christ.
  • Temps du Carême commence le mercredi des  Cendres et durant 5 semaines. La dernière semaine, appelée semaine sainte, commence le dimanche des rameaux, et comprend le jeudi saint et le vendredi saint.
  • Temps pascal de Pâques, l’Ascension à la Pentecôte
  • Suite du temps ordinaire avec la Toussaint jusqu’à la fin de l’année liturgique, c’est-à-dire le dimanche du Christ roi.

(source Conférence des Evêques de France)

Comment est décidé le choix des couleurs liturgiques ?

2014-12-07 St Hippo (56) AumonerieLe violet

L’Avent marque le lancement de l’année liturgique. Il s’agit d’une période de trois à quatre semaines (toujours 4 dimanches) qui oriente non seulement vers Noël, mais surtout vers la fin des temps. Le temps de l’Avent aiguise le « goût de Dieu ». Il est déjà venu un jour à Bethléem il y a 2000 ans, il reviendra comme il l’a promis. Le violet est un mélange de rouge et de bleu. Ces deux couleurs correspondent dans les codes de l’iconographie religieuse à la divinité (le bleu) et à l’humanité (le rouge). Le violet de l’Avent nous rappelle que le Verbe s’est fait chair, que Dieu s’est fait homme.
On utilise aussi du violet pendant les 40 jours du Carême. C’est un temps de pénitence qui nous fait comprendre que par le don de la vie du Christ, l’homme connaît Dieu et est appelé à vivre de sa vie. Saint Irénée de Lyon disait : « Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne dieu ». Le violet du carême rappelle le mystère de la Rédemption où, par amour, l’humain « retrouve » le divin pour sa plus grande joie.
Le violet (avec le noir) est aussi utilisé pour la célébration des obsèques.

L’or

C’est la couleur de la lumière précieuse. Cette couleur est utilisée lors des fêtes les plus importantes : Pâques et Noël.

Le blanc

C’est la couleur de Dieu. De la pureté, de la lumière et de la liberté. Elle est la couleur des baptisés qui au baptême portent toujours un vêtement blanc, signe de leur liberté. C’est la couleur de la fête. Elle est portée lors des grandes fêtes liturgiques dans l’année.

Le vert2014-12-07 St Hippo (33) Aumonerie

Pour le temps « ordinaire », que l’on appelle aussi « le temps de l’Église », l’Église utilise le vert. C’est la couleur de la croissance et de l’espérance. Ce temps liturgique dure en tout 34 semaines et se divise en deux périodes. La première commence le lundi qui suit la fête du baptême de Jésus, jusqu’au mercredi des cendres ; la deuxième commence à la Pentecôte, et dure jusqu’au premier dimanche de l’Avent, fin novembre. Tout au long de ces périodes, la liturgie utilise la couleur verte.

Le rouge

C’est la couleur de l’amour et du don. C’est aussi la couleur du sang versé, par amour, celui du Christ et celui des martyrs. Le rouge est utilisé pour les fêtes des martyrs le jour des Rameaux, le Vendredi saint, le jour du Sacré-Cœur et le jour de la Pentecôte.

Le rose

Le rose est utilisé le 3e dimanche de l’Avent (Dimanche du « Gaudete ») et le 4e dimanche du Carême (Dimanche du « Laetare »). Le Violet s’éclaircit en signe de joie… impatiente de vivre la fête qui s’annonce.

Le noir

C’est la couleur du deuil. On utilise aussi le violet pour les funérailles.